Glycérol

Le glycérol, ou glycérine, est un composé chimique constitué de deux groupes alcool primaire et d'un groupe alcool secondaire. Il se présente sous la forme d'un liquide incolore, visqueux, soluble dans l'eau avec un goût sucré.
Le glycérol est connu pour être un composant des triglycérides, dont il est séparé lors de la dégradation des lipides.

Au niveau hépatique, son catabolisme conduit surtout à la formation de glucose dont le devenir diffère selon l'état nutritionnel du sujet.

En cas d'hyperglycémie (après un repas copieux), le glucose est transféré dans les dépôts hépatiques, où il s'accumule sous forme de glycogène; si les réserves hépatiques sont déjà saturées, le glucose nouvellement formé sera à la place converti en triglycérides de réserve.

Cependant, il faut noter que dans de telles situations l'oxydation des lipides est modeste et avec elle aussi la libération de glycérol.De plus, toutes les molécules ne sont pas converties en glucose, une certaine quantité peut en effet être directement utilisée par la glycolyse et oxydée dans le Cycle de Krebs Le catabolisme complet d'une seule molécule de glycérol synthétise au total 19 molécules d'ATP, 4,3 Kcal sont libérées pour chaque gramme oxydé.



La néoglucogenèse (formation de glucose à partir de substrats non glucidiques, en l'occurrence le glycérol) est particulièrement active lors d'un jeûne prolongé. Dans ces conditions, le glucose est principalement véhiculé vers les tissus nerveux, les érythrocytes et la rétine, tandis que les acides gras auxquels il était lié agissent comme un substrat pour la production de corps cétoniques.

A jeun, un homme normal produit environ 18 g de glycérol en 24 heures ; le quota augmente par rapport aux valeurs de référence lorsqu'il y a un épuisement important des réserves glucidiques, comme cela se produit en cas de restriction alimentaire en glucides ou suite à un exercice physique prolongé.

UNE CURIOSITÉ : lorsque le glycérol est chauffé à haute température, il forme de l'acroéline, un aldéhyde insaturé, à l'odeur âcre et particulièrement irritante pour les muqueuses. Ce composé augmente les propriétés nocives des graisses frites.

Les indications

Pourquoi le glycérol est-il utilisé ? Pourquoi est-ce?

En plus de ses propriétés ergogéniques, toujours scrutées par les experts, le glycérol est utilisé aussi bien en milieu clinique que sportif pour ses propriétés osmotiques.
Grâce à ces propriétés, le glycérol est capable de puiser l'eau des tissus environnants, exerçant, selon les cas, un effet hyper-hydratant ou diurétique.
Pour cette raison, le glycérol est utilisé, en particulier dans les sports d'endurance, comme remède utile pour la réhydratation du corps et l'amélioration des performances générales.

Propriétés et efficacité

Quels avantages le glycérol a-t-il montré au cours des études ?

Bien que la littérature soit encore sceptique sur l'efficacité et surtout le profil de tolérance du glycérol, il existe des études à partir desquelles il est possible de déduire le rôle de cette molécule.

Le glycérol dans les domaines médical et de la santé

Dans le domaine médical, le glycérol est administré en solution à 10 % en tant que médicament diurétique.
Grâce à sa capacité à augmenter la pression osmotique du sang, puisant l'eau des tissus, il est également utilisé dans les thérapies anti-œdème.
Dans le domaine de la santé, le glycérol est également utilisé dans la lutte contre la constipation, sous forme de lavements et de suppositoires. C'est l'un des rares laxatifs autorisés pendant la grossesse.
La nature hygroscopique de ce composé est également exploitée dans la préparation de produits émollients, capables de rendre les couches superficielles de la peau douces et douces, augmentant son élasticité.

Glycérol dans le domaine du sport

Dans le sport, le glycérol est utilisé comme diurétique et comme agent hydratant / volumateur.
L'utilisation de ce supplément est considérée comme une pratique de dopage aux États-Unis, où il a récemment été inclus dans la catégorie des diurétiques.
Lorsqu'il est absorbé avec 1 à 2 litres d'eau, le glycérol facilite l'absorption des liquides dans l'intestin et leur rétention dans le plasma ("effet éponge").
Tout cela se traduit par une meilleure hydratation du corps, ce qui favorise la transpiration et, par conséquent, évite les augmentations excessives de la température interne lors de l'effort physique (coup de chaleur).
Pour cette raison, le glycérol est un complément très apprécié des marathoniens et autres athlètes engagés dans des disciplines d'endurance, notamment lorsqu'elles sont pratiquées dans des conditions météorologiques défavorables.
Lors d'une performance sportive générique, il y a une perte d'eau bien supérieure à 2% du poids corporel.
L'état de déshydratation qui en résulte affecte les performances sportives, à travers divers mécanismes d'adaptation :

  • Apparition d'un stress cardiaque et vasculaire dû à une diminution du volume plasmatique ;
  • augmentation du rythme cardiaque (tachycardie) et de la température corporelle (bouffées de chaleur, crampes, migraines, faiblesse pouvant aller jusqu'à un collapsus cardiovasculaire);
  • Apparition de symptômes débilitants généraux tels que malaise, fatigue, apathie, dépression,
  • Incapacité à soutenir l'effort pendant de longues périodes de temps

On peut en déduire que le glycérol, grâce à sa capacité présumée à limiter les pertes en eau, pourrait avoir un effet bénéfique significatif sur les performances sportives pratiquées en milieu chaud.
Avant de prendre des suppléments de glycérol, en plus de tenir compte de l'existence d'études niant leurs propriétés ergogéniques, le sportif doit tester sa réponse physique au supplément pendant l'entraînement.

Posologie et mode d'utilisation

Comment utiliser le glycérol

L'utilisation de glycérol à des fins ergogéniques implique l'ingestion de 1g de glycérol par kg de poids corporel, à prendre avec des liquides abondants (environ 2L) dans les 2-3 heures précédant la compétition.
Afin d'éviter les effets secondaires désagréables, il est recommandé d'éviter la prise de glycérol pendant la compétition.
L'utilisation du glycérol comme éventuel remède diurétique et drainant est fortement contre-indiquée en raison des effets secondaires potentiels.

Effets secondaires

Les effets secondaires les plus fréquemment observés suite à l'utilisation de glycérol par voie orale affecteraient le tractus gastro-intestinal, avec l'apparition de gonflements, de nausées, de vomissements et de diarrhées.
Les risques liés à l'apparition d'hypertension, de troubles du rythme cardiaque, de migraines, d'état confusionnel, de fatigue et d'amnésie sont également cliniquement pertinents.
Une hyperosmolarité, parfois associée à une hyperglycémie, a plutôt été décrite chez des sujets diabétiques supplémentés en glycérol.
Des effets indésirables gastro-intestinaux ont été très rarement observés.

Effets positifs présumés dans le domaine sportif Les effets secondaires possibles hydratation du corps détresse transpiration accrue la nausée fréquence cardiaque inférieure vertiges diminution de la température corporelle léger mal de tête niveau de performance accru

rétention d'eau (effet négatif car il augmente le poids corporel ; dans un marathon, un kg de trop entraîne une augmentation d'environ 4 secondes du temps de marche par kilomètre)

Contre-indications

Quand ne pas utiliser le glycérol ?

L'utilisation de glycérol est contre-indiquée chez les patients déshydratés, anuriques, souffrant d'insuffisance cardiaque, de maladies pulmonaires et d'œdèmes.
Bien entendu, les contre-indications à l'utilisation s'étendent également aux patients hypersensibles au principe actif.

Interactions pharmacologiques

Quels médicaments ou aliments peuvent modifier l'effet du glycérol ?

Aucune interaction médicamenteuse notable n'est actuellement connue.
Cependant, veuillez noter que le contact entre le glycérol et les agents oxydants forts pourrait provoquer des explosions.

Précautions d'emploi

Que faut-il savoir avant de prendre du glycérol ?

L'utilisation de glycérol est généralement contre-indiquée pendant la grossesse et l'allaitement.
Les patients souffrant de maladies cardiaques, hépatiques et rénales doivent éviter l'utilisation de suppléments de glycérol ou les utiliser, si cela est strictement nécessaire, uniquement après avoir consulté leur médecin.
Précautions également nécessaires pour tous les patients diabétiques.
L'utilisation de suppléments de glycérol ne peut pas être séparée de l'apport adéquat de liquides contextuels.


Mots Clés:  marche dormir nourriture