Peur de conduire - Amaxophobie

Généralité

La peur de conduire (ou amaxophobie) est un sentiment d'inconfort, d'anxiété et de nervosité qu'une personne éprouve lorsqu'elle prend le volant ou pense être dans une telle situation.

Ce trouble est très handicapant et conditionne l'existence de ceux qui, malgré l'obtention du permis de conduire, sont incapables de conduire un moyen de transport.Le sujet est en effet bloqué par l'anxiété et les attentes négatives qui le retiennent.
L'amaxophobie se manifeste dans la réalité ou dans des fantasmes d'anticipation : dans certains cas, le sujet entre dans un état d'inconfort anticipé à la simple pensée de conduire ; à d'autres moments, il peut être envahi par l'anxiété en entrant dans une voiture ou après avoir parcouru une route.
Souvent, l'amaxophobie est déclenchée par des conditions particulières et implique des symptômes physiques et psychologiques de divers degrés, tels que, par exemple, une respiration laborieuse, une augmentation du rythme cardiaque, une transpiration dans les mains, des tremblements, une agitation et des nausées.
La peur de conduire peut avoir des répercussions négatives dans la vie quotidienne de la personne, en termes de limitations dans la vie sociale et professionnelle. Heureusement, ce trouble peut être traité avec un programme de psychothérapie visant à surmonter la phobie.

Qu'est-ce que c'est ça

La peur de conduire est un trouble phobique caractérisé par une gêne ou une anxiété à l'idée de prendre le volant ou des stimuli (réels ou imaginaires) liés à cette activité.
L'amaxophobie se manifeste de différentes manières et peut être déclenchée par des situations spécifiques, telles que :

  • Peur de conduire seul :
    • en général;
    • en l'absence d'une personne spécifique à vos côtés ;
  • Peur de conduire :
    • la nuit ou quand il fait noir ;
    • sur autoroutes et voies rapides ;
  • Peur de franchir des tunnels et traverser des ponts ou viaducs, notamment s'ils sont hauts ou longs (endroits dont il serait difficile voire impossible de sortir en cas de besoin) ;
  • Peur d'être au milieu d'un trafic excessif, dans lequel vous pouvez vous retrouver bloqué ou ralenti en conduisant ;
  • Peur de se déplacer au-delà d'une certaine distance de chez soi.

Causes

La peur de conduire peut être induite par diverses causes, qui ne sont pas toujours facilement identifiables.
L'amaxophobie peut être un simple trouble phobique dont souffre un individu, ou elle peut faire partie d'un tableau psychologique plus large.
La peur de conduire peut se manifester, par exemple, chez des sujets souffrant d'autres phobies et/ou troubles anxieux, tels que :

  • Anxiété de séparation (conduire seul ou en l'absence d'une certaine personne, s'éloigner trop de chez soi, etc.) ;
  • L'agoraphobie, entendue comme la peur d'avoir une crise de panique et de ne pas pouvoir quitter subitement le véhicule ou recevoir de l'aide, de ne pas trouver d'abri et d'issue de secours sur les tunnels, les ponts ou les routes qui traversent les espaces ouverts de la plaine ;
  • Claustrophobie (conduire dans des tunnels ou rester coincé dans la circulation);
  • Manque de contrôle sur le milieu environnant (trafic autoroutier rapide, conduite de nuit, etc.).

Chez ces personnes, l'insécurité ou le manque de confiance dans leurs capacités de contrôle entraînent une anxiété d'anticipation intense. Par conséquent, des images vives et catastrophiques se succèdent dans l'esprit de l'amaxophobe, représentant ce qui pourrait arriver s'il conduisait une voiture.Ce processus négatif décourage les tentatives d'aborder cette phobie et, en même temps, inhibe le désir de surmonter cette phobie. Croyant la peur de conduire insoluble, le sujet met en œuvre des stratégies d'évitement, c'est-à-dire identifie des alternatives qui lui permettent de contourner le besoin ou l'envie de prendre le volant.
Dans certains cas, cependant, la peur de conduire découle du désir plus ou moins conscient de maintenir une relation de dépendance vis-à-vis de sa famille. Ne pas pouvoir se déplacer de manière autonome, malgré le permis de conduire, se traduit par « l'impossibilité de se déplacer pour effectuer les déplacements requis ou souhaités, sans être accompagné par d'autres. Ceci s'observe, par exemple, chez les jeunes qui font leur entrée. à l'âge adulte, mais ils sont incapables d'assumer même symboliquement leurs responsabilités.
D'autres fois, l'inconfort est représenté par la possibilité de faire face à la route, et aux autres usagers qui la parcourent, en raison de la prédisposition à manifester des crises de colère ou des pulsions agressives inconscientes, qui pourraient émerger pendant la conduite.
La peur de conduire peut aussi être liée à des expériences traumatisantes vécues, subies par des proches ou dont on a été témoin (ex. accidents causés personnellement en tant que conducteur du véhicule ou subis en position de passager).
Il existe également une série de préjugés culturels qui peuvent affecter les filles élevées dans des environnements dans lesquels on pense que le sexe féminin n'est pas aussi capable de conduire que le sexe masculin.
Parfois, l'amaxophobie peut simplement dépendre d'un manque d'habitude de cette activité, ou de l'avoir arrêtée depuis longtemps (dans ce cas, des cours de conduite sécuritaire peuvent être utiles).
Enfin, certains facteurs peuvent intervenir dans le trouble, renforçant les symptômes de l'amaxophobie, comme les phénomènes atmosphériques (pluie, vent fort, neige et verglas sur la route).

Symptômes et complications

La personne souffrant d'amaxophobie peut ressentir des sensations d'inconfort, d'anxiété et de nervosité, pouvant conduire à de véritables crises de panique. Certaines personnes évitent totalement de conduire ; d'autres ne peuvent le faire que pour des trajets courts et bien connus.
La peur de conduire produit des symptômes psychologiques et/ou physio-somatiques avant ou pendant la conduite, tels que :

  • Agitation à l'idée de conduire;
  • Sentiment d'anxiété persistant au volant;
  • Rythme cardiaque augmenté
  • Respiration difficile;
  • Se sentir faible ou étourdi
  • La nausée;
  • Se sentir « étourdi » ou vivre dans une situation irréelle ;
  • Bouche sèche
  • Transpiration excessive (surtout dans les mains);
  • Angoisse, paranoïa et peur de mourir.

Chez ceux qui éprouvent une forte anxiété d'anticipation, ces symptômes peuvent apparaître avant de monter dans le véhicule, alors que dans d'autres cas, ils surviennent lorsque le sujet est déjà au volant.
Dans certains cas, la présence d'une personne à vos côtés est considérée comme indispensable pour pouvoir conduire ; à d'autres moments, les personnes souffrant d'amaxophobie doivent "simplement" éviter certaines conditions extérieures pour se sentir en sécurité au volant. À certaines occasions, cependant, cette activité est complètement inhibée et il n'y a aucune modification du contexte qui affecte positivement la peur, l'atténue et vous permet de prendre le volant.

Mots Clés:  psychologie phytothérapie os-santé